Rotorua

Rotorua et sa région

Le réveil est un peu plus tardif que les premiers jours mais le soleil est de la partie. De quoi bien commencer la journée, une journée qui commence par une visite (plus qu’express) d’Hamilton. Une ville qu’on aura traversé en van sans s’y arrêter le premier objectif étant Blue Springs avant de continuer en direction de Rotorua.

Blue Spring

Par quoi commencer… C’est une rivière magnifique qui n’est pas sans rappeler le Seigneur des Anneaux de notre cher Peter Jackson. Bingo nous ne sommes pas loin de Hobbiton (sur lequel nous avons fait l’impasse), les paysages sont assez proches. La pureté de l’eau nous permet d’avoir un eau translucide. Du parking, il suffit de marcher quelques minutes pour pouvoir profiter des premières méandres de ce cours d’eau qui ravira vos yeux à coup sûr. On peut ainsi longer la rivière grâce à un sentier et des ponts qui permettent d’avoir des points de vue magnifiques sur Blue Spring. Mais c’est bien plus qu’une rivière puisque 70% des bouteilles d’eau de NZ viennent de cette source. Pas étonnant quand on voit la pureté de cette eau.

 

Blue Spring

Rotorua

La réputation olfactive de Rotorua n’est pas usurpée, en effet une forte odeur de souffre ravira votre odorat, qu’il soit développé ou non ;). Vos yeux ne seront pas déçus puisque des fumerolles s’échappent du sol tout autour de vous dès votre arrivée dans la ville. Les paysages sont présents pour rappeler à tout le monde que la Nouvelle Zélande est un pays qui se situe sur une faille géologique et Rotorua en est un symbole fort.

Le I-Site nous propose un circuit à faire à pied dans Rotorua, c’est parti malgré la pluie qui est bien présente. Sur le chemin, nous admirons le Musée qui est en rénovation avec son terrain de cricket. Le spa polynésien s’offre à nous … mais pas à notre porte monnaie (un peu plus de 60$ par personne), nous passons alors notre chemin. Nous longeons alors le lac avec une météo toujours aussi peu encourageante. La fin du circuit passe par le parc thermal qui offre une ambiance mystique à notre journée. Nous passons des pontons sans pouvoir voir à cinq mètres ni voir ce qu’il y a sous nos pieds. Une expérience unique…

Nous rentrons alors au van, un van qui ne démarre plus. Un van qui n’a surtout plus de batterie, merci aux voitures qui bipent quand on sort en oubliant les feux. Mais malheureusement notre van n’en est pas équipé. Allons maintenant à la pêche aux câbles pour démarrer le van. Par chance nous interpellons une personne qui s’avère être policier et qui demande à une patrouille de venir nous aider et en 5 minutes c’est reparti pour de nouvelle aventures. Un grand merci à la police de Rotorua !!!

Nous pouvons ainsi nous rendre à notre campsite pour la nuit au Lac Okaro avant de continuer notre visite de la région de Rotorua.

PS: si vous êtes passionnés de l’activité tectonique alors allez faire un tour sur les escapades en Islande.

 

Roturua

 

Wai-O-Tapu

Premier objectif de la journée, Kerozene Creek. Premier objectif raté car la route n’est vraiment pas praticable dû à la pluie tombée la veille… Nous arrivons donc dans les premiers au parc Wai-O-Tapu. Une des seules activités payantes que nous souhaitons faire en Nouvelle Zélande (32,50$ par personne).

En arrivant tôt vous évitez les cars de touristes qui sont là à partir de 10h puisqu’il y a un faux geyser qui explose à 10h30. On peut ainsi profiter du parc sans être « pollués » par les touristes (bah oui, nous nous sommes plus que des simples touristes 🙂 ). Le tour du parc dure 1H30 pour 3km de marche  et vous fait découvrir des eaux aux couleurs inhabituelles. Chaque couleur est due au minerai présent, de la silice, de l’arsenic ou bien encore du manganèse, d’ailleurs voici un petit dictionnaire des couleurs que vous retrouverez dans ce parc:

  • Jaune => Soufre,
  • Orange=> Antimoine,
  • Blanc=> Silice,
  • Vert=> Arsenic,
  • Rouge/brun=> Oxyde de fer,
  • Noir=> Soufre et Carbone,
  • Violet=> Manganèse.

L’odeur est bien aussi présente, s’émanant d’eau qui peut bouillir à quelques mètres de vous. Un parc qui vaut la somme déboursée, il est rare de voir autant de réactions chimiques dans un si petit périmètre.

 

Wai o Tapu

 

Wai O Tapu

Taupo & Huka Falls

 

Huka Falls

Avant d’arriver à Taupo, nous faisons l’impasse sur Crater of the Moon (8$) et nous arrêtons à Huka Falls. En plus d’une chute d’eau c’est un méga rapide. En effet, en amont, le cours d’eau fait 100 mètres de largeur pour se resserrer dans un canyon de 15 mètres de large. Ainsi le débit est maximal avant d’arriver à la chute d’une dizaine de mètres de hauteur. A cela s’ajoute une superbe couleur et vous obtenez une expérience inoubliable.

 

Huka Falls

 

Taupo

Plus connu pour son lac que pour la beauté de la ville. Taupo est ainsi l’endroit idéal pour faire sa première lessive, le plein d’essence et ses commissions. Mais pas que … Lorsqu’on voyage en van la question du lavement est toujours « problématique » mais à Taupo on peut allier l’utile à l’agréable. Ainsi direction les thermes de Taupo pour 8$ et passer du bon temps dans les bains chauds avant de se doucher.

Propres et ragaillardis avant la journée qui nous attend le lendemain et le Tongariro. Nous passons la nuit au Waikoko Campsite pour nous rapprocher du point de départ de la randonnée.

Informations pratiques

Nuits:

Nuit 4: Lac Okaro Campsite 8$ par personne avec toilettes. Sans douches.
Nuit 5: Waikiki Campsite gratuit avec toilettes sèches et un évier. Sans douches.

Thermes:

Taupo de Bretts: 8$ par personne: site internet.

 

Jours précédents: Auckland & sa région.
Jour suivant: Tongariro Alpine Crossing.

 

Itinéraire:

No Comments

Leave a Comment

%d blogueurs aiment cette page :