Senja

Tromso et Senja – Road Trip en Norvège

Le coucher à 2h du matin s’est fait sous le soleil, le réveil à 8h se fait lui aussi sous le soleil… Direction Tromso, une longue journée de route nous attend pour atteindre la grande ville du nord de la Norvège avec en chemin peu ou pas de points d’intérêts notoires. Nous faisons donc dans la journée les 629 km qui séparent le Cap Nord de Tromso. La route après Alta est vraiment magnifique, elle longe les fjords et offre des points de vue remarquables.

Une trentaine de km avant Tromso nous cherchons un spot pour la nuit. Mauvaise idée. En effet, à gauche de la route, l’eau et à droite, la montagne et quelques maisons. Il n’y a donc pas de lieu planter sa tente. Après avoir traversé la ville nous trouvons enfin un lieu pour la nuit, de l’autre côté de Tromso, le long de la rivière avec une vue imprenable sur l’aéroport et le pont.

Tromso
Vue depuis notre tente

Tromso

Au réveil, un ferry passe, la vue est magnifique sur la rivière et le pont…

Premier objectif de cette journée, le téléphérique de Tromso. En quelques instants il permet de prendre de la hauteur sur la ville. Première « surprise », le parking est payant (25Nok l’heure), seconde, nous n’arrivons pas à payer les billets en ligne, qui sont moins chers. Nous prenons malgré tout la cabine pour monter au sommet après quelques minutes d’attente. A ce sujet, attention, à notre retour une heure plus tard (aux alentours de 11h), l’attente était beaucoup, beaucoup plus longue.

De là-haut, la vue sur Trosmo est imprenable, un névé est encore présent pour avoir un peu de fraîcheur. Après une petite heure sur place, nous prenons le téléphérique du retour pour rejoindre le centre de Tromso avant de continuer notre road trip. Passage express par la cathédrale des aurores boréales (50Nok l’entrée) que nous admirons de l’extérieur et qui a des faux airs de celle en carton de Christchurch.

Tromso
Vue depuis le sommet

Une place de parking trouvée dans le centre Tromso, nous prenons la direction de notre premier « restaurant » en Norvège. Sur les quais, Dragoy est une poissonnerie qui propose aussi de déjeuner. Au menu, du poisson, du poisson et du poisson. Pour une somme plus que raisonnable pour le pays, nous avons le droit à un fish burger et une succulent fish & chips. Un vrai régal. Repus nous arpentons le petit centre de Tromso, achat de cartes postales, de timbres, d’un café, …  avant de repartir pour la suite de notre escapade norvégienne.

Tromso n’est pas une ville qui mérite le détour. Si vous passez par-là, ok attardez-vous y comme nous, quelques heures, mais pas plus.

Tromso
Les jolies maisons colorées de Tromso

Senja

En route pour Senja

La suite de notre road trip ? L’île de Senja. Délaissé au profit des Lofoten, nous avons fait le choix de passer par l’île de Senja qui offrait de très joli paysages avec moins de touristes. Un combo qui a de quoi nous attirer. Pour s’y rendre à partir de Tromso, une heure de route nous attend puis notre premier ferry, le premier d’une lonnnnngue série ! Nous arrivons à l’embarquement pour le ferry de 17h. Beaucoup de véhicules nous précédent, nous espérons pouvoir le prendre… Malheureusement pour nous il n’y a que 20 places et nous sommes en positions 27.

Deux heures d’attente devant nous, prochain ferry à 19h. Nous en profitons pour acheter nos billets en ligne. Il faut télécharger l’application TFF Mobillet, choisi son ferry et acheter. Il faut ensuite présenter son billet électronique à bord au niveau du bureau de contrôle. L’avantage ? C’est un peu moins cher qu’une fois à bord et c’est application est utilisable pour plusieurs ferries dans la région.

Ferry Norvege
Les ferry en Norvège

De Botnham à Gryllefjord en passant par l’Hesten

Senja J1

Dis-neuf heures, nous embarquons pour 35 minutes de traversée. Arrivés à Botnhamn, nous allons dormir à Fjordgard pour pouvoir faire la randonnée de l’Hesten. Avant cela nous avions coché le village de Husoy et nous n’avons pas été déçu du petit détour que cela demande. Le village en lui même n’a rien d’exceptionnel mais la vue pour y arriver est magique. On voit au loin un village sur une île au milieu du fjord, autrefois accessible uniquement en bateau jusqu’à la construction d’une digue.

Senja
Vue sur Husoy

Les photos faites, nous nous rendons de l’autre côté du fjord, à Fjordgard point de départ de la randonnée du lendemain. Nous trouvons un emplacement parfait, derrière l’école Montessori, sur un grand espace de gravier/herbe/terre. La nuit passée, nous sommes d’attaque pour marcher, randonnée à retrouver dans notre article sur la randonnée de l’Hesten.

Hesten
Vue sur l’Hesten

Senja J2

Ersfjord

Après quelques péripéties, nous retrouvons notre automobile en fin de matinée pour quelques heures de route pour traverser l’île de Senja. En effet le temps étant compté nous ne pouvons pas plus rester sur Senja et prenons le ferry à 15h direction Andenes à partir de Gryllefjord. La route que nous empruntons est une des plus jolies de Norvège. Nous nous arrêtons quelques dizaines de minutes à Ersfjord qui a une plage magnifique, des toilettes très propres et une douche extérieur gratuite (mais froide). L’occasion de se doucher après notre randonnée du matin.

Senja
La jolie plage d’Esfjord

Vers les Vesteralen

La route épouse les courbes des fjords, c’est un moment de carte postale. Cette route vaut a elle seule le passage par l’île de Senja et nous donne envie d’en voir plus sur cette île. Peut-être une autre fois. Il est 14h30 lorsque nous arrivons à l’embarquement du ferry. Beaucoup (trop) de véhicules devant nous. Nous sentons que cela va être compliqué pour nous d’embarquer vers les îles Vesteralen… 15h, ça avance, nous croisons les doigts, ça avance, nous sommes proches d’embarquer mais malheureusement le véhicule juste devant nous est stoppé, il faudra attendre le prochain. Le prochain qui est dans quatre heures. Nous nous installons sur les tables de pique nique, allons nous ravitailler à la supérette qui est à 10 mètres, nous sortons les cartes postales et c’est parti !

Quatre heures, vous allez nous dire que c’est long. Nous ne pouvons que confirmer cela. Cependant cela a plusieurs avantages. C’est l’occasion de se poser quelques instants, car il faut avouer que notre road trip en Norvège est basé sur un timing assez serré et nous avons peu de temps pour être au calme, nous trouvions en générale un emplacement pour la nuit entre 20h et 22h. Second avantage, cela permet d’avoir une autre appréciation du temps. En effet, cela permet de relativiser sur le temps et prendre du recul sur l’urgence ou non. La philosophie passée, c’est quand même plus sympa quand on n’a pas besoin d’attendre quatre heures un ferry ;).

Une heure trente plus tard, nous arrivons à Andenes pour continuer notre road trip sur les îles Vesteralen.

Senja

Informations pratiques

Nuits

Voici les endroits où nous avons pu planter notre tente:

Nuit 6 : Tromso, de l’autre côté du pont de l’aéroport, le long de la route 863 à droite après le pont, il faut tourner à droite quelques centaines de mètres plus tard. C’est un chemin en terre qui est juste avant un terrain de football stabilisé.

Nuit 7 : Fjordgard sur l’île de Senja. En arrivant au village, il faut tourner à gauche pour rejoindre le départ de randonnée pour le Segla. Sur votre droite, un grand terrain, idéal pour planter sa tente.

Restauration

A Tromso, direction le port pour un super restaurant/poissonnerie. Dragoy. pour le trouver, ce n’est pas facile, il faut rentrer dans Ra Sushi Bar pour trouver la poissonnerie. Pour un fish burger, un fish & chips, des frites et une boisson, comptez autour de 30€.

No Comments

Leave a Comment

%d blogueurs aiment cette page :