Sahara

Le Sahara

Le Sahara, l’évocation de ce nom fait rêver… On a tous en tête la vision des grandes étendues de sables, des dunes à perte de vue. Des pistes, des caravanes de chameaux ou dromadaires. Des oasis, une chaleur extrême. Et bien le Sahara c’est effectivement une grande partie de tout cela… Le Sahara est un lieu incontournable, à faire une fois dans vie (vous allez dire qu’il y en a beaucoup… C’est effectivement vrai mais le Sahara doit être en haut de la liste).

Le Sahara c’est l’assurance du dépaysement le plus total, l’immersion dans un autre mode de vie, la découverte de paysages que nous avons l’habitude de voir en photos ou en vidéos. Mais le Sahara c’est aussi plus que ça, c’est une expérience unique au contact d’une population accueillante et bienveillante. Cette semaine dans le Sahara s’est faite entre Tamanrasset et Djanet en 4×4. Pour se rendre sur place il faut prendre un vol interne (épique) entre Alger et le sud algérien.

 

Caravanserail Tammanrasset

 

Parc National de l’Ahaggar

Arrivés dans la soirée à Tamanrasset, direction un caravanserail pour une bonne nuit à l’abri avant les prochaines nuits qui se feront à la belle étoile. Ah oui rappel, le voyage s’est déroulé autour du jour de l’an, ce qui permet d’avoir des journées à une température acceptable, mais revers de la médaille, les nuits sont autour de 0°C. Le lendemain, réveil de bonne heure pour retrouver nos guides avec qui nous allons partager les deux 4×4 et qui vont nous faire découvrir leur Sahara.

 

Hoggar Sahara

 

Après quelques minutes, nous sortons de la ville pour arriver dans le désert. Première constatation, il n’y a pas que du sable et des dunes dans le Sahara. Cela peut paraître bête mais la roche et la pierre, ce n’est pas l’idée qu’on se fait du Sahara. Cela ne rend pas moins beaux les paysages qui s’offrent à nous. On pourrait d’ailleurs y trouver des paysages qu’on peut retrouver aux Etats Unis. C’est sec, c’est aride, mais nous croisons malgré tout quelques oasis mais très peu de monde, que ce soit des touristes ou des autochtones. Nous arrivons ainsi en fin de journée au pied de l’Assekrem.

 

Assekrem

 

L’assekrem

Charles de Foucauld y a trouvé refuge en tant qu’ermite il y a un plus d’un siècle. Du pied de cette montagne on imagine le lieu. Un endroit calme, reculé, avec une vue imprenable. Il paraît même que les couchers de soleil de l’Assekrem sont les plus beaux du monde. Alors le plus simple est alors de vérifier. Quelques dizaines de minutes de marche plus tard, nous arrivons au refuge de l’ermite. Plus qu’une heure pour voir de nos yeux ce fameux coucher de soleil. Les paysages qui nous entourent sont majestueux. Un endroit au bout du monde, loin du tumulte des villes, loin des pollutions citadines. Un lieu pour se retrouver… Un lieu pour apprécier un coucher de soleil qui est à la hauteur des attentes… Magique !

Assekrem

 

Coucher de soleil Assekrem

En route pour Djanet

Le Sahara offre des paysages majestueux. En attendant de voir les dunes de sable, nous passons par des plateaux rocheux qui sont spectaculaires. Nous croisons quelques nomades et peu de touristes. Au milieu du désert, quelques oasis et puits apparaissent au fil des kilométres.

 

Dromadaire dans le désert

 

Passer par le désert c’est aussi avoir la chance de voir des peintures rupestres datant de plusieurs milliers d’années. Après les ruines de Tipaza, le Sahara permet de revenir encore plus en arrière. On peut en trouver en plein milieu du désert mais aussi à quelques minutes de Djanet. Mais avant d’arriver à Djanet et terminer ces quelques jours dans le désert, les dunes de sable s’offrent à nous. Le spectacle est grandiose. Des dunes de vues à perte de vue, certaines qui finissent contre des montagnes sorties de nul part.

Djanet est l’occasion de trouver des souvenirs, des vendeurs pour qui la négociation est un art alors profitez en et faîtes le avec plaisir. A Djanet, prenez le temps de monter sur les hauteurs pour avoir une vue imprenable sur les toits de la ville…

 

PS: dans le désert, il y a du sable et il ne fait pas bon ménage avec un appareil photo. Alors faîtes attention 😉

 

Touareg dans le désert

 

Pour retrouver notre article sur Alger et Tipaza: ici.

No Comments

Leave a Comment

%d blogueurs aiment cette page :