Nouvelle Caledonie

Sud de l’île

Vu le peu de temps que nous Passons en Nouvelle Calédonie, il est important d’aller à l’essentiel. Nous décidons donc de prendre notre automobile pour visiter le sud de l’île avant d’aller à l’île des Pins…

En route pour Prony

La route pour aller jusqu’à Prony vaut à elle seule le détour. Elle peut être sinueuse, mais la couleur ocre de la terre est magnifique. La route n’est pas toujours bien carrossable mais pas besoin d’un 4×4 pour bien l’appréhender, nous traversons ça et là quelques cours d’eau (nous sommes loin des passages à guet rencontrés en Islande 🙂 ).

 

Prony

 

 

Arrivés à Prony, nous sommes loin de la turpitude de Nouméa. Il faut se garer en haut du village pour ensuite arriver à pied dans le village. Peu d’animation, le village ne semble pas beaucoup habité. La baie est agréable et les vestiges du bagne anciennement présent ici sont encore bien visibles. Le bagne a été créé en 1890 avec en ligne de mire l’exploitation du bois. Il fermera cependant peu de temps après, en 1911. Nous y avons passé quelques dizaines de minutes mais il est possible de faire une plus grande ballade pour en voir plus.

 

Prony

 

Bagne PronyBagne Prony

 

Les chutes de la Madeleine

Après la jolie visite de Prony, nous reprenons notre voiture en direction des Chutes de la Madeleine. Les chutes se trouvent dans un plus grand ensemble. Pour pouvoir y accéder, il vous en coûtera 400F mais vous pourrez avoir accès gratuitement avec votre ticket au camping de la Netcha. La visite du parc vous prendra quelques dizaines de minutes. Les chutes sont bien sût le clou du spectacle même si il a plus spectaculaire. La richesse de cette réserve est la faune qui vous entoure. Sur plus de 400ha, vivent 168 espèces végétales, qui sont à 95% endémiques à la Nouvelle Calédonie.

 

Chutes de la Madelaine

 

 

Plus de renseignements: site de la réserve.

 

De Yaté à Port Boisé

 

Yaté

Une fois le tour de la réserve des chutes de la Madelaine effectuée, nous nous dirigeons vers Yaté. Un passage par le syndicat d’initiative où nous sommes extrêmement bien reçu, nous repartons avec une carte et quelques indications. Petit passage par l’épicerie du coin « Chez Paul » afin quand même de se restaurer.

 

La Mine de Fer de Goro

La route continue pour nous en longeant la côte. Nous stoppons notre véhicule au niveau de Goro. En effet l’inattendu s’offre à nous. Au bord de mer d’énormes édifices en fer trônent encore fièrement. Durant quelques années, des japonais sont venus extraire le fer en Nouvelle Calédonie. Ce lieu d’extraction a été fermé en 1942 suite à l’entrée en guerre des japonais dans la seconde guerre mondiale. Durant ces années, plus de 1500 personnes ont travaillé au sein de cette mine. Plus en amont, il a d’autres vestiges de cette période, prenez le temps si vous l’avez d’aller voir ceci plus en détails.

 

Mine Goro

 

Port Boisé

A un peu moins de vingt kilomètres des mines japonaises, se trouve Port Boisé. Après une dizaine de kilomètres, il faut tourner à gauche pour rejoindre le bord de mer. Sur place, vous aurez tout le loisir de profiter de la plage mais vous trouverez aussi ici aussi des vestiges d’un bagne. Une petite randonnée qui reprend le chemin des bagnards est envisageable à partir de Port Boisé. Il a été ouvert et aménagé par ces derniers au début du siècle.

Vous allez continuer à être surpris en revenant vers Nouméa lorsque vous passerez à proximité de l’usine et de la mine qui extrait du nickel dans le sud de l’île. Nous sommes encore une fois dans l’inattendu en Nouvelle Calédonie !

 

No Comments

Leave a Comment

%d blogueurs aiment cette page :